Sharko de Franck Thilliez

Publié le 31 Mai 2017

Franck ThilliezLe résumé
" Sharko comparait toujours les premiers jours d'une enquête à une partie de chasse.
Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s'élancent à la poursuite du gibier.
À la différence près que, cette fois, le gibier, c'était eux."
Eux, c'est Lucie Henebelle et Franck Sharko, flics aux 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parents de deux petits garçons.
Lucie n'a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, dans une cave perdue en banlieue sud de Paris, elle a tué un homme. Que Franck ignore pourquoi elle se trouvait là à ce moment précis importe peu : pour protéger Lucie, il a maquillé la scène de crime. Une scène désormais digne d'être confiée au 36, car l'homme abattu n'avait semble-t-il rien d'un citoyen ordinaire et il a fallu lui inventer une mort à sa mesure.
Lucie, Franck et leur équipe vont donc récupérer l'enquête et s'enfoncer dans les brumes de plus en plus épaisses de la noirceur humaine. Cette enquête autour du meurtre qu'à deux ils ont commis pourrait bien sonner le glas de leur intégrité, de leur équilibre, et souffler comme un château de cartes le fragile édifice qu'ils s'étaient efforcés de bâtir. 

Mon avis
Franck Thilliez a écrit "Sharko dans la tourmente" dans la dédicace qu'il m'a signée... Eh bien c'était rien de le dire. J'ai retrouvé son couple d'enquêteurs vedettes, alias Lucie Hennebelle et Franck Sharko avec grand plaisir. Sharko est plus borderline que jamais, tout comme Nicolas Bellanger. Mais après tout ce sont des flics, hantés, blessés et tellement humains. Pourtant, ce thriller car c'en est bien un, est dur, vraiment très dur tant il plonge le lecteur dans la noirceur de l'être humain. J'ai trouvé certains passages vraiment difficiles et "gores" dirais-je même. Mais comme d'habitude, toute l'histoire est bien ficelée. On retrouve le goût de Franck Thilliez pour le sujet scientifique, précis presque taillé au scalpel. Ce thriller m'a remuée et je ne crois pas qu'il restera l'un de mes préférés même s'il est bien construit, bien écrit, bref du Thilliez. Mais la noirceur est trop omniprésente pour moi au fil de ces 570 pages. J'ai aimé retrouver les personnages récurrents de Franck Thilliez qui gravitent autour de Lucie et Franck mais j'ai moins aimé le côté "gore" et dérangeant. 
 

Rédigé par Christelle

Publié dans #Accueil, #Déjà lu, #Polars

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Victoria 31/05/2017 19:33

il est dans ma pal mais je n'ai pas eu encore le courage de commencer ce gros roman ^^ mais c'est vraiment le genre que j'aime et j'ai hâte de savoir comment ce meurtre se termine

Christelle 31/05/2017 19:36

Sombre je voulais écrire

Christelle 31/05/2017 19:35

Alors un conseil aie le moral avant de l'attaquer car il est vraiment très son re