Jusqu'à l'impensable de Mickael Connelly

Publié le 22 Avril 2017

Mickael Connelly "Jusqu'à l'impensable"Le résumé
New York Times Harry Bosch, retraité du LAPD malgré lui, tente de tuer le temps en remontant une vieille Harley lorsque Mickey Haller, son demi-frère avocat de la défense, lui demande de travailler pour lui comme enquêteur. Cisco, qui occupe ce poste habituellement, vient d'être victime d'un accident de moto aux circonstances plus qu'étranges, et Haller est persuadé que seul Bosch pourra l'aider à innocenter Da Quan Foster, un ex-membre de gang accusé d'avoir battu à mort Lexi Parks, la directrice adjointe des services municipaux de West Hollywood. Si les obstacles sont de taille - la preuve accusant Foster est accablante et il ne reste plus que six semaines aux deux frères avant le procès -, Haller en est sûr, Foster est innocent. Dilemme pour Harry ! "Passer de l'autre côté" ? Tout simplement impensable. Comment défendre un assassin quand on a passé sa vie à en expédier le maximum en prison ?

Mon avis
Je suis une inconditionnelle de Mickael Connelly. Donc vous l'aurez compris, dès qu'il sort un livre, je me précipite en librairie pour l'acheter. Je trouve qu'il a réussi le tour de force au fil des ans de rester fidèles à ses personnages, à les faire évoluer, grandir, mûrir... Qui ne s'est pas attaché au grand Harry Bosch. Personnellement quand je lis les aventures et turpitudes d'Harry Bosch, je me projette très bien sur un grand écran au cinéma. Chapeau car tous les auteurs n'ont pas cette habileté à transporter leurs lecteurs.
​​​​​​​Pour en revenir à "Jusqu'à l'impensable", j'ai beaucoup aimé le tiraillement que pose le sujet à la conscience d'Harry Bosch. Passer d'un comportement de flic, et oui mais il est à la retraite à détective privé pour la défense. Quel dilemne pour lui ! En fin de compte, il ne trouve plus sa place parmi les flics qui le trouve limite d'avoir franchi une ligne. Tabou d'aider le camp de la défense quand on a consacré sa vie à la police... Mais finalement il ne renie rien de son passé et avance à pas mesurés et efficaces dans le fil de cette nouvelle aventure. J'ai encore une fois adoré ! Un polar très efficace même si évidemment on devine la fin avant les dernières pages. Mais avec Connelly ce n'est pas tant le suspense qui me plaît que les personnages fouillés, perturbés... A lire ! Mickael Connelly reste quand même un maître du polar.

 

Rédigé par Christelle

Publié dans #Accueil, #Déjà lu, #Polars

Repost 0
Commenter cet article